Ir al contenido principal

Volúmenes XII y XIII de Memoires des Annales de Phénoménologie

Nos comparte el profesor Posada la información de estos dos recientes volúmenes de Memoires des Annales de Phénoménologie, de los profesores Jean, y Névot:

Vol. XVIII Grégori Jean. Les puissances de l'apparaître. Étude sur M. Henry, R. Barbaras, et la phénoménologie contemporaine. Mémoires des Annales de Phénoménologie, vol. XVII, 2021).

TABLE DES MATIÈRES
Avant-propos 
Introduction – L’impuissance de l’apparaître 
1/ Un curieux temps d’incubation 
2/ Deux dogmes de la phénoménologie : réceptivité et infinitisation 
L’apparaître comme réceptivité 
L’infinitisation de la réceptivité : horizontalité et événementialité dans la phénoménologie contemporaine 
3/ Henry et Barbaras face aux deux dogmes de la phénoménologie 
Chapitre 1. « Öffnet, macht nicht » – prolégomènes henryens 
1/ Qu’est-ce que la « phénoménologie matérielle » ? 
2/ L’« indigence ontologique » de l’apparaître du monde 
3/ De l’« indigence ontologique » de l’apparaître du monde à la puissance « an-ti-naturelle » de l’agir vivant 
4/ La philosophie de la nature comme confusion phénoménologique 
5/ Philosophie de la nature et idéalisme absolu 
6/ La critique henryenne des lectures phénoménologiques de la physis et la question de l’agir 
7/ L’alternative phénoménologique contemporaine 
Chapitre 2. R. Barbaras et le problème d’une « phénoménologie de la nature » 
1/ Phénoménologie a-subjective et impuissance de l’apparaître : un premier chemin de pensée 
2/ « Faire être » et « faire paraître » : un second chemin de pensée 
3/ La croisée des chemins : considérations architectoniques 
4/ Franchir le mur ? Le (faux) problème de l’archi-événement 
Conclusion – Vers une « rotation ontologique » 
1/ Le dépassement barbarassien du « dualisme résiduel » 
2/ Contre la méthode 
3/ Théorie modale de l’individuation et différence anthropologique 
4/ Phénoménalité humaine et ignorance métaphysique

Vol. XVII. Aurélie Névot. Le corps effacé. Relations, substances et submutances, 2021, 252p.

TABLE DES MATIÈRES
Préambule 
Ethnographier les concepts 
Substance-relation : approches anthropologiques et ethnologiques 
Le corps 
La submutance 
Relationnisme et corrélationnisme philosophiques 
Un double mouvement comme condition de possibilité du discours anthropologique 
Diplopies et abstractions 
Introduction. Les enfants terribles de Lévi-Strauss 
Relation versus substance ? 
Relations versus le Dasein ? 
Relations (a)substantielles ? 
Le réel et le vécu comme enjeu du déconstructivisme 
Déraison ethnographique, bifurcations chinoises et submutances 
Première partie. Précis historiographique 
Chapitre 1. Des prémisses substantialistes aux perspectives relationnistes. D’Aristote au cognitivisme via Lévi-Strauss
1. Remontée aux sources du relationnisme : l’être et la substance 
2. Une rupture paradigmatique : Kant 
3. Les néo-kantiens ou l’hégémonie du relationnisme 
4. Le relationnisme structuraliste 
5. La matérialité des causes et des effets 
Conclusion. Le naturalisme en embuscade 
Chapitre 2. Relations anthropo-philosophiques et ethno-phénoménologiques. Du supplice à l’extase ? 
1. Du supplice philosophique à la malencontre husserlienne : l’abhorration lévi-straussienne du vécu 
2. Merleau-Ponty : transcender le rapport sujet-objet par le corps 
3. Lévi-Strauss puis Descola : transcender le rapport sujet-objet par la structure 
4. Cassirer, l’oublié, ou le corps comme « médium symbolique originaire » 
5. Le tournant métaphysique du relationnisme structuraliste 
Conclusion. Le spectre philosophique ? 
Conclusion de la première partie 
Deuxième partie. Héritages structuralistes 
Chapitre 3. Corps et intentionnalité. « L’universalisme relatif » de Descola 
1. Physicalité et intériorité sémiologiques ? La phénoménologie appariée à la psycho-logie cognitive 
2. Quatre ontologies, six modes de relations 
3. L’analogisme chinois 
4. Perspectives humiennes, gœthéennes et husserliennes 
5. Husserl au regard de Descola : vers une phénoménologie anthropologique ? 
6. Le sujet transcendantal en anthropologie 
7. Le relationnisme descolien comme ersatz structuraliste, ou l’universalité de la rela-tion 
Conclusion. Une classification naturaliste 
Chapitre 4. Le corps-signe. Le relationnisme anti-substantialiste de Viveiros de Castro 
1. Natures-culture : le perspectivisme 
2. Fondements chamanico-deleuziens 
3. Une nouvelle donne pour nous mettre en perspective 
4. Le multinaturalisme comme « machine de guerre » 
5. Cannibalisme a-substantiel : le corps-signe 
6. Devenir animal 
7. Par-delà le cannibalisme 
Conclusion. Une pensée décolonisée ? 
Conclusion de la deuxième partie 
Troisième partie. Relationnismes et submutances de Chine 
Chapitre 5. À corps perdu. « La cosmologie des relations » et le relationnisme hiérarchique chez Wang Mingming 
1. « Sous le ciel », tianxia. L’ethnologie cosmologique chinoise, une « cosmologie des contraires » ? 
2. Relationnisme hiérarchique et matérialisme organique 
3. L’anthropologie de la civilisation et la théorie des trois cercles 
4. Un orientalisme venu de Chine et l’anthropologie réciproque 
Conclusion. La métacosmologie des relations, un décentrement idéologique ? 
Chapitre 6. Le corps avec organes (CaO). De la submutance en Chine 
1. Par-delà l’ontologie : corps, métacosmologie et principes de mutation 
2. Le corps taoïste 
3. Submutances chamaniques 
Conclusion. Corps-intentionnalité 
Conclusion de la troisième partie 
Conclusion. « Ce que peut le corps »